Activer une clé Steam depuis le Web

La nouvelle est déjà sortie il y a un moment, mais comme je ne vois toujours pas de moyen d'accéder à cette page via un menu quelconque du site Web, je remets l'information à disposition.
Steam permet d'activer des clés de jeux achetés sur d'autres sites ou dans des magasins, via son client lourd. Mais depuis début septembre, il est aussi possible d'aller directement activer une clé depuis la page suivante.

Facebook Messenger avec Pidgin

Depuis mi-2015, Facebook Messenger ne supporte plus XMPP, ce qui m'a grandement énervé, car je suis friand du logiciel Pidgin. J'avais d'ailleurs écrit un article en 2010 à ce sujet.

Le fait qu'on puisse accéder à Messenger via la page dédiée messenger.com m'a permis de temporiser. Mais je viens de trouver comment réactiver le schmilblick dans Pidgin, du coup... voici comment faire sous Windows.

  1. Télécharger les deux fichiers présents sur github et les déposer dans les dossiers indiqués.
  2. Redémarrer Pidgin (si il était déjà lancé).
  3. Ajouter un nouveau compte Facebook (et non pas Facebook XMPP).
  4. Remplir votre nom d'utilisateur (trouvable et modifiable sur facebook.com/username/).
  5. Remplir votre mot de passe (avec un mot de passe d'application si vous avez activé l'authentification en deux étapes, ce que je conseille fortement).
En moins de 2 minutes, c'est fait, et c'est fonctionnel.

Telegram

La messagerie instantanée évolue et change au fil des années. Aujourd'hui, je pense que j'ai un petit faible pour Telegram.

Et voici pourquoi :

  • Disponibles sur plusieurs plateformes.
    Android, iOS, Windows Phone, Mac, PC, Linux et Web.
  • Utilisable sur plusieurs appareils en même temps.
  • Pas besoin de créer de compte : le numéro de téléphone suffit.
  • Pas de fonctions annexes inutiles (genre VoIP).
  • Super sécurisé. Possibilité d'auto-détruire les messages.
  • Utilisation de groupes, mais aussi de canaux (pour propager des informations à des abonnés).

Une interface sobre et soignée

Et voici quelques avantages par rapports à :
  • XMPP/Jabber
    Un peut trop geek et peu accessible au grand public. Même si au fond de moi, je rêve que le monde utilise ce protocole pour tout !
  • Hangouts
    Lié à un compte Google obligatoire. Un peu trop "usine à gaz".
  • iMessage
    Limité aux périphériques Apple.
  • Whatsapp
    Utilisable sur un seul périphérique. La version Web nécessite que ce périphérique soit allumé.
On peut aussi ensuite ajouté un identifiant facultatif et obtenir un accès direct à nous sans que les gens connaissent notre numéro de téléphone :

Apple se moque-t-il de ses clients ?

Comme chaque année depuis 2007, Apple crée "l'événement" en annonçant son nouveau smartphone baptisé iPhone. Si il y a 7 ans, ce premier appareil pouvait véritablement être qualifié de révolution, puisqu'il a permis de populariser le tactile en simplifiant drastiquement l'utilisation d'un smartphone et en améliorant l'expérience utilisateur, il était déjà rattrapé une année plus tard avec le premier Google phone appelé G1.

Ninja Rockstar Guru Overloard

Dans l'informatique, pour être normal, il faut être différent.

Ce paradoxe provoque en moi une continue remise en question, parce que je me sens souvent trop carré pour être un "vrai informaticien". Mais qu'est-ce que je veux dire par là ? Commençons par regarder la manière dont la population moyenne perçoit l'informaticien et comment il se perçoit lui-même.

Un informaticien. Dans l'idée globale, c'est un mec qui aime les ordinateurs, un peu plus que la moyenne, et qui a décidé d'en faire son métier. Comme conséquence, son ordinateur lui permettant de tout faire, en partant de la relation sociale à la relation sexuelle, en passant par la productivité et les loisirs ludiques, il ne sort de chez lui que pour l'essentiel et fait des blagues que seuls lui et ses semblables comprennent. Ce mec est par conséquent bizarre, puisque socialement en écart avec la société de consommation basée sur le paraître et le "qu'en dira-t-on ?"
En réalité, l'informaticien cultive sa différence, sa geekitude. Il se sent différent, spécial, unique. Sa logique poussée lui permet de comprendre des problèmes aigus et de les réduire à leur plus simple niveau. Tout n'est finalement que de l'optimisation. Dès lors, sa conception de l'individu moyen n'est qu'une farce, puisque ce dernier ne va pas à l'essentiel et complique sa vie avec des choses sans importances comme l'apparence. Seul le fonctionnel compte.



Sauf que depuis quelques années, le geek est devenu sexy. Pas parce qu'il est beau, bien habillé et qu'il sent bon, mais parce qu'il est sur de lui, arrogant et qu'il gagne bien sa vie. Du coup, il s'affiche et commence revendique son mépris de l'usuel. Il s'autoproclame de différents sobriquets qui ne veulent simplement rien dire. Evangéliste en chef, développeur ninja, system overloard, javascript rockstar ou encore security guru. Des titres que personne ne comprend, mais qui sont repris de manière officielle par les plus grand groupes, comme Google, Apple ou Microsoft. Des titres qui me font sauter au plafond, parce qu'ils contribuent à nous faire passer pour des guignols aux yeux du monde.

Je suis informaticien, et je n'aurais jamais de titres débiles dans mon CV. Je suis développeur java, et non pas Java ninja. Je suis chef de projet, et non pas delivery overloard.

(Bon, je dois aussi avouer qu'il n'y a pas que les informaticiens qui utilisent des titres inadaptés. Quand on se bombarde CFO ou CTO d'une startup de 3 employés ou même d'une PME de 50 employés, on est juste un comptable ou un responsable technique.)

Oui au Gripen

Le 18 mai 2014, nous votons pour accepter que l'armée utilise son budget pour acheter 22 Gripen E dans le but de remplacer les vieux Tiger. Voici pourquoi je vote OUI.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... chaque argument du comité référendaire s'est avéré être un mensonge.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... j'ai conscience qu'une armée moderne ne peut toujours pas se passer de forces aériennes.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... des drônes ne peuvent pas faire de police aérienne.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... un processus parlementaire avec des commissions dédiées a permi d'étudier le dossier et de faire ce choix après des années de reflexion, et je ne vais pas m'improviser spécialiste en avionique militaire pour soudainement critiquer cet avion.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... des affaires compensatoires assureront à l'économie suisse des centaines d'emplois pour des années.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... si on vote contre et que l'armée ne peut pas s'acheter ces avions, elle s'achétera autre chose, mais l'argent n'ira pas à la formation ou je ne sais pas à quel autre domaine.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... parce que je n'ai pas envie de déléguer ma sécurité à des étrangers.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... je trouve ridicule la situation actuelle où on ne peut voler qu'à des heures de bureau.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... la cyberdéfense, c'est bien. Mais si on est cyberattaqué, c'est pas juste pour le plaisir. Ensuite viendront chars, infanterie et aviation adverse.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... quand j'ai besoin d'une voiture pour aller en ville et au chalet, je m'achète une Honda Civic et pas une Porsche Cayenne. Je prends la voiture qu'il me faut, et pas forcément la meilleure qui est beaucoup trop chère.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... sinon, on a plus de forces aériennes en 2025.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... je préfère un avion provenant d'un pays engagé dans aucun conflit qu'un provenant de l'OTAN.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... c'est la dernière version d'un avion qui a fait ses preuves depuis plus de 25 ans.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... qu'il ne coutera que très peu en frais d'entretien (en comparaison à d'autres modèles).

Je vote OUI au Gripen parce que...
... les infrastructures actuelles sont compatibles et n'auront pas besoin d'être modifiées.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... nos Tiger sont des modèles de la guerre du Vietnam.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... la Suisse peut se le permettre financièrement. Elle a clot l'exercice 2013 avec un excédant de plus d'1 millard de CHF.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... investir dans la sécurité coûte cher, mais l'insécurité coûte encore plus cher.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... sans sécurité, pas de formation, pas d'économie florissante, pas de taux de chômage ridiculeusement bas.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... c'est facile de critiquer l'armée, mais si on lui donne pas les moyens de faire son travail, c'est normal qu'elle ait de la peine à le faire.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... je suis fantassin. Et je ne bougerais pas mes hommes au sol si je n'ai pas de couverture aérienne disponible.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... la Suisse est au centre de l'Europe, et vu le nombre d'avions civils traversant notre espace aérien chaque jour, nous avons la responsabilité de leurs assurer un passage sûr et de pouvoir les aider au cas où.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... le GSsA, les Verts et les Socialistes ont tous comme objectif déclaré de supprimer l'armée. Et ils savent très bien que les forces aériennes sont un des 3 piliers d'une armée (sol, cyber, air) et quand le rendant inutile, ils rendent toute l'armée inutile et donc supprimable.

Je vote OUI au Gripen parce que...
... l'Armée et la seule réserve stratégique du pays et des cantons. Et que j'aimerais avoir une armée crédible.

Plus d'infos sur crdc.ch.

Bannir le travail à la maison... ou pas ?

Récemment, nous avons pu suivre l'affaire grandissante à la suite de l'annonce de Marissa Mayer, PDG de Yahoo!, de supprimer le travail à la maison pour ses employés.

On a pu lire diverses réactions, de soutien ou de mécontentement chez diverses personnalités du monde des affaires, soit pour la manière traditionnelle de travailler, dans un bureau, ou celle plus récente, de laisser ses employés travailler à la maison.

De mon point de vue, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise solution, car au final, chaque personne est différente et a des besoins ou des envies différentes. Par exemple, je sais que je suis incapable de m'autodiscipliner pour travailler 5 jours par semaine chez moi.


Pour moi, la solution consiste à créer des espaces de travail ouverts, où chaque employé qui veut travailler dans un bureau, en choisit un libre le matin, et le libère le soir. Mais si, pour une raison où une autre, un jour, il rester chez lui pour travailler, libre lui en est, tant que cela ne prétérite pas au bon déroulement de la journée de boulot.

Le but est de responsabiliser l'employé. Il doit remplir des objectifs, mais la manière d'y arriver ne dépend que de lui. L'entreprise n'étant là que pour fournir les moyens d'y arriver : une place de travail, un ordinateur, une salle de réunion, une salle de repos/pause, etc. L'utilisation des moyens étant laissée à la liberté de l'employé.

Personnellement, il me faudrait 4 jours dans un bureau, et un jour chez moi. Une façon de m'obliger à rencontrer des gens, à sociabiliser dans l'entreprise, tout en gardant une flexibilité sur des activités privées. Ainsi, je pourrais par exemple, travailler tranquillement certains dimanches, et faire du shopping un jeudi, ou visiter une administration souvent ouverte à des horaires impossibles (l'arsenal de Morges par exemple).

Sauver la planète avec Century Gothic

Il y a quelques temps, je faisais des recherches pour choisir une police pour un template de document. Au fil des recherches, je suis tombé sur un critère auquel je n'avais même pas pensé : son aspect écologique.
En effet, suivant la taille de ses caractères, la forme des lettres, etc. une imprimante va utiliser plus ou moins d'encre pour sortir le document. Du coup, des gens ont fait des tests et ont déterminé qu'une police permettait d'économiser jusqu'à 30% d'encre, et donc de budget par rapport aux standards comme Arial.

Du coup, je suis en train de me dire que je vais commencer à l'utiliser dans mes documents. Cette police ? Century Gothic.

Selon ces articles, on économiserait environ 30% d'encre. Et comme la police est très aérée, elle est
très agréable à lire. Alors, on commence à l'utiliser ?

Articles de printer.com et de theregister.

GTasks

En bon utilisateur des produits Google, le gestionnaire de tâches inclus dans GMail et Google Agenda fait partie des services que j'utilise le plus. Malheureusement, Google ne fournit pas d'application Android pour voir ses tâches.

En fait, il existe plusieurs gestionnaires de tâches sous Android, et certains peuvent se synchroniser avec celles de Google. Mais un seul le fait vraiment très bien à mon avis : GTasks. Une interface propre et soignée, une synchronisation à l'ouverture du logiciel et à la modification ou l'ajout, la possibilité de poser des rappels.

Si vous avez mieux, je suis preneur... mais pour l'instant, je n'ai pas encore trouvé.

Télécharger l'application

Windows 7 Starter VS Home Premium

Il y a un peu plus d'une année, j'avais offert à ma copine un petit netbook tout rose (parce que quand on est une fille, c'est plus important que le PC soit rose que puissant ;-)) et ce dernier était livré par défaut avec Windows 7 Starter.

Ma première réaction, qui dure maintenant depuis un an, a été de me dire que ce PC était quand même très lent. Mais bon, j'ai mis ça sur les caractéristiques matérielles, à savoir :

Mais l'autre jour, j'ai entendu dire que Windows Starter n'était pas vraiment plus rapide que Home Premium. J'ai donc cherché un peu sur le net, et je suis tombé sur cet article en allemand, qui dit, en gros, que non seulement Starter n'est pas plus rapide, mais au contraire, il est même plus lent.

Ainsi, j'ai réinstallé l'ordinateur, et c'est juste incroyable. Sans devenir un PC de gamer de malade, on voit une nette différence. Bon, je pense que le fait de ne pas avoir réinstallé tous les logiciels HP débiles qu'on a d'origine doit aussi un peu aider. Même si je les avais déjà désinstallés ou désactivés.

Donc en résumé, malgré le fait qu'il est annoncé qu'il faut au minimum 2Go de RAM pour faire tourner Home Premium, contre 1Go pour Starter, on a un système plus rapide, plus joli (Aero n'est pas disponible dans la version Starter) et plus fonctionnel. Microsoft propose une licence "Anytime Update" qui permet de passer de n'importe quelle version de Windows installée sur une machine à Windows 7 Home Premium pour environ CHF 75.-

Et sinon, il y a toujours la solution Ubuntu...

OurGroceries

Avec ma copine, nous allons faire des courses. Mais des fois, on y va un peu à l'improviste. Du coup, on avait jamais la liste exacte de ce qu'il nous fallait acheter.

Je me suis dit que sur le tas d'applications sur Android et iPhone (eh oui... elle a un iPhone), il devait bien y avoir une application qui permet de gérer des listes de courses et de se synchroniser sur plusieurs téléphones. Et bien c'est le cas, il y en a quelques unes en fait. Mais après les avoir testées, j'en ai retenue une, que nous utilisons d'ailleurs depuis plusieurs mois, pour sa simplicité de design et d'utilisation : OurGroceries.

Cette application, disponible sur Android, iPhone et Blackberry permet, entre autres, les fonctionnalités suivantes :

  • Synchronisation de plusieurs périphériques en temps réel
  • Gestion de plusieurs liste de courses
  • Catégorisation personnalisée des produits
  • Proposition de produits déjà entrés auparavant
  • Marquage des produits acheté très simple
Et en plus, si je veux, je peux aussi gérer mes listes de courses directement depuis leur site Web. Donc juste parfait. Du coup, j'en ai parlé déjà à plusieurs personnes autour de moi, collègues et amis, et ils l'ont tous adoré et adopté. Et vous ?

Synergy

Il m'arrive de plus en plus souvent d'utiliser plusieurs ordinateurs en même temps. Au minimum deux. Par exemple, une machine de programmation, genre ordinateur fixe, et un laptop, configuré par l'entreprise, me permettant de voir mes mails professionnels, faire des rapports etc. Du coup, je passe la journée à passer d'un clavier-souris à l'autre. Mais c'est terminé depuis que j'ai découvert Synergy.

En fait, ce petit programme Open Source permet d'utiliser un clavier et une souris sur plusieurs ordinateurs, comme sur l'image ci-dessous.
En gros, quelque soit mon système d'exploitation (Linux, Mac OS, Windows), je lance Synergy sur chaque machine, définis laquelle va partager son clavier-souris, et c'est bon, c'est comme si j'avais X écrans devant moi, mais chacun avec son OS spécifique et ses avantages. Simple non ?

ChatON

Personnellement, je n'aime pas WhatsApp. Pourquoi ? Parce que leur politique tarifaire change sans arrêt. Certains l'ont eu gratuitement, certains l'ont payé une fois, et certains, comme moi, devraient payer chaque année une sorte d'abonnement.

Du coup, cela m'énerve, d'autant plus que la concurrence existe, et qu'elle est gratuite. Mais il faut avouer que pas tous ces concurrents sont aussi bon que WhatsApp. Toutefois, après en avoir essayé quelques uns comme XMS eBuddy, qui se défend pas mal aussi mais dont l'interface n'arrive pas à me convaincre, je suis tombé sur ce petit inconnu, créé par Samsung : ChatON.
ChatON est multi-plateforme
ChatON remplace tout à fait WhatsApp, et fournit même, à mon humble avis, une interface plus claire et intuitive. Sinon, on retrouve :

  • Une gestion sans compte utilisateur, mais simplement à partir de notre numéro de téléphone.
  • Une liste de contacts automatiquement générée.
  • Des messages passant par notre forfait data, reçu en push.
  • Des discussions de groupe.
  • Des fichiers joints, comme image, video, voix, emplacement, contacts, évènement, etc.
  • Des smiley rigolos (oui je sais, c'est pas super important, mais je vous assure que j'ai déjà entendu ça comme un argument d'utilisation de WhatsApp).
  • Une compatibilité multi-plateforme (Android, iOS, Bada, BlackBerry, WindowsMobile).
Le seul "défaut" qu'on pourrait trouver, c'est la base de données des utilisateurs, qui est, pour l'instant, assez faible. Mais comme l'application provient de Samsung, on pourrait espérer la voir apparaître sur leurs mobiles et ainsi augmenter drastiquement le nombre d'utilisateurs. En attendant, le meilleur moyen, c'est simplement de parler de l'application autour de nous...

Augmenter gratuitement son stockage Dropbox

Après avoir fait un petit article présentant Dropbox, je voulais le compléter en proposant quelques petites astuces pour avoir un peu plus d'espace que les 2Go fourni à la base et ainsi maximiser l'utilisation du service.

Créer un compte par recommandation
La première chose à faire consiste à créer un compte via un lien fourni par une personne ayant déjà un compte. Il y en a un peu partout sur le Web en cherchant un peu. Sinon, je vous propose d'utiliser mon parrainage en utilisant le lien ci-dessous :
http://db.tt/coHfIOMV
Espace gagné : 500Mo

Dropbox

Cela fait déjà un moment que j'utilise ce service, mais je n'ai encore jamais penser à en parler.

Dropbox est un système de gestion de fichiers sur le Cloud. Ce qui signifie que vous avez vous fichiers, vos dossiers, etc. quelque part sur un serveur, mais que pour y accéder, vous utilisez soit le site Web de Dropbox, soit votre explorateur Windows, Mac ou Linux grâce à un petit logiciel de synchronisation, soit votre smartphone (Android, iOS, etc.)
L'espace est limité à 2Go pour un compte gratuit, mais est extensible à coup de 250Mo pour toute personne parainée, ceci jusqu'à 8Go.

Par rapport à un service de synchronisation pure, comme Windows Live Mesh, l'avantage est de pouvoir accéder à ses fichiers n'importe quand et depuis n'importe où via le site Web ou l'application mobile. En plus de cela, Dropbox propose un dossiers "images" dans lequel tout dossier sera considéré comme un album photo et toute image comme une photo de cet album. Chaque album pouvant être partager sur le Web de manière indépendante via une URL. Très pratique donc pour partager les photos des dernières vacances.

Un répertoire "public" permet aussi de partager n'importe quel fichier ci trouvant via une URL publique que l'on peut générer. Très pratique pour son CV par exemple, et ainsi proposer une version toujours à jour de ce dernier à des futurs employeurs, ou pour envoyer par mail un gros fichier zip.

Créer un compte avec 250 Mo supplémentaires gratuits

Kindle 3G Keyboard

Hier soir, j'ai reçu mon cadeau de Noël que j'avais commandé au Père Noël (mais qui s'est perdu en chemin) : un Kindle 3G Keyboard. J'ai commencé à le tester, et je vais écrire une sorte de petite critique sur cet appareil dans cet article. Je vais aussi mettre à jour cet article au fur et à mesure que je trouverai des nouvelles choses à faire avec mon Kindle.

Tout d'abord, j'ai choisi un Kindle 3G Keyboard sans publicités. Mon choix s'est porté sur cet appareil pour les conditions suivantes :
  • Une grande librairie
  • Des eBooks gratuits
  • La possibilité de lire des PDF et d'importer des documents depuis un PC
  • Le surf sur le Web gratuit en 3G (presque) partout dans le monde
Mes buts d'utilisations principaux sont :
  1. Lire dans le train pendant mes déplacements ou sur la plage en plein soleil
  2. Archiver mes documents et pouvoir les consulter n'importe quand
  3. Mettre mes règlements militaires dans ma poche sans avoir à me soucier si j'ai le bon avec moi et si ma poche n'est pas entrain d'exploser
  4. Surfer sur le Web, lire mes mails pour dépanner ou en voyage
Pour l'instant, en tant que nouvel enregistré sur Amazon.fr, je peux faire tout cela. Et voici mon expérience à ce sujet...

Brothers In Arms® 2 Free+

Je continue sur ma lancée des jeux gratuits sur Android, puisqu'il semblerait que ce soit de plus en plus courant d'en trouver d'excellente qualité. Mais avant toute chose, il est temps pour moi de souhaiter à tous ceux qui liront cet article avant le 31 janvier une...
EXCELLENTE ANNEE 2012 A TOUS !

Et donc de reprendre la petite présentation de ce jeu. Ce FPS sur mobile se déroule durant la seconde guerre mondiale et permet de prendre le contrôle d'un soldat américain. Pas très simple à prendre en main, il s'avère néanmoins sympathique et permet de s'habituer petit à petits aux contrôles sur l'écran. Il faut dire que contrôler un FPS avec deux pouces, c'est chaud, mais on finit par s'y faire, et la visée assistée aide beaucoup.

Dans l'tas les Japs ! Dans l'tas...
On pourra avancer sur tout le jeu sans payer le moindre sous, mais pour les plus impatients (et riches), il est possible de débloquer des nouvelles fonctionnalités plus rapidement en payant, telles que des armes, des cartes ou d'autres objets. Même si, à mon avis, tout cela est bien inutile.

Brothers In Arms 2 sur le Market

Duke Nukem 3D

C'est vraiment la période des jeux cools et gratuits. Maintenant c'est au tour de Duke Nukem 3D de devenir gratuit sur Android (il était 0.70 CHF avant). Au niveau graphique, et bien c'est presque un peu pourri par rapport à certains autres jeux que l'on peut trouver actuellement sur le market, mais c'est les originaux, donc c'est normal.

L'ambiance est toujours la et la jouabilité a été excellemment bien adapté au mobile. Franchement, c'est du bon à mon avis, même si je dois avouer ne pas être super objectif quand il s'agit de Duke !

Duke Nukem 3D sur le market

UNO™ Gratuit

Quelle joie quand j'ai vu ça dans mon market cette semaine ! Depuis que je suis tout petit, ce jeu fait partie de mes classique. Je l'ai un peu abandonné ces dernières années, mais là, c'est vraiment super sympa de pouvoir y rejouer. Et gratuitement en plus !

Bon, je ne vais pas présenter ce jeu de carte hyper méga super connu, mais juste préciser que le jeu est multilingue et que le français est de la partie. Qu'il est aussi disponible sur iPhone, et qu'on peut jouer à plusieurs via la connexion Internet du téléphone.
Si on décide de jouer tout seul, on peut choisir son niveau de difficulté et aussi plusieurs types de règles, mais je n'ai pas encore regarder cela en détail.

Ah oui, encore un petit détail. Une version payante existe aussi pour nos mobiles, mais elle n'ajoute pas vraiment de fonctionnalités utiles à part l'annulation de la publicité.

UNO™ Gratuit sur Android
UNO™ Gratuit sur iPhone

Ski Challenge 2012

J'en avais déjà parlé l'année dernière, et celles d'avant à tous les gens que je connaissais. Alors cette année, on a de nouveau droit à notre mouture, avec des qualifications, des moments de tournois, etc. Rien de bien nouveau pour la version PC et Mac.

Par contre, pour la première fois, il est aussi possible de jouer sur sur Android ! Eh oui, je suis tombé par hasard dessus en ouvrant mon market, et je dois dire que je suis agréablement surpris. Le jeu est gratuit, mais d'une excellente qualité. Les graphismes sont excellents et la jouabilité vraiment prenante, aussi bien en utilisant l'accéléromètre qu'en touchant l'écran.

Ski Challenge sur Android
Par contre, je n'ai pas trouvé de version iPhone. Alors si quelqu'un la trouve... je suis preneur, bien que personnellement cela ne me change pas grand chose.

Snipping tool

Depuis quelques années, j'utilise différents logiciels pour faire mes captures d'écran. En effet, pour créer un rapport ou un cours, il est souvent utile de joindre des jolies images illustrant l'action à effectuer. Mais la touche "printscreen" est limitée en soit, puisqu'elle ne permet que de capturer l'ensemble de l'écran.
Il est bien sûr possible de la coupler avec la touche "Alt" et ainsi de capturer seulement la fenêtre active, mais cela reste limité. Par exemple, capturer un partie d'un écran n'est pas possible en soit ; annoter ou surligner sur le fil peut toujours être utile, et c'est la raison qui m'a toujours fait avoir un logiciel spécifique installé à côté.

Mais depuis quelques mois, j'ai découvert le Snipping Tool dans Windows 7 (ou Outil Capture pour les versions francophones). Ce petit logiciel fourni de base dans Windows depuis Vista permet de faire ces différentes petites manipulations (enregistrer une zone, annoter, mettre en surbrillance) en un clic et d'enregistrer l'image, la copier ou l'envoyer juste après. C'est simple, c'est rapide, et ça marche.

Plan B

Je ne compte plus le nombre de fois ou je ne retrouvais plus mon natel. Du coup, je me suis dit depuis longtemps qu'il faudrait que je mette un programme qui me permettrait de le retrouver au cas où, mais finalement, je ne l'installe jamais, ou si je l'installe, j'oublie de code d'accès ou le nom de la page Web sur laquelle se connecter pour le retrouver.

Mais mes problèmes sont révolus, grâce à cette nouvelle application, j'ai nommé "Plan B", disponible gratuitement sur l'Android Market. En fait, il n'est pas nécessaire de l'installer tant que tout va bien, d'ailleurs il ne vaut mieux pas, si l'on ne veut pas se faire spammer notre boite GMail. En effet, l'application, installable à distance depuis le Market, va envoyer des mails dans notre boîte aux lettres avec l'information sur la localisation du téléphone.

Voilà, maintenant je n'ai plus d'excuse...

Interview par Altran

Comme cela fait une année que je travaille pour Altran, et que depuis un peu plus d'un mois, Altran Suisse a un nouveau site Web, j'ai eu droit à une petite interview. Elle est disponible sur altran.ch.

Mon histoire des PolyLAN

Une nouvelle PolyLAN va bientôt avoir lieu, et cela me donne l'idée de faire une petite rétrospective sur ces manifestations ayant lieu deux fois par année et rassemblant un nombre toujours plus important de joueurs vidéo-ludiques.

Ayant moi-même participé à l'organisation de ces LAN pendant quelques éditions, c'est avec un peu de nostalgie que j'écris ces lignes, en repensant à toutes ces heures passées à discuter, préparer, monter, démonter ; mais aussi toutes ces heures à rencontrer, partager, gérer, gronder, féliciter ; ou plus simplement, toutes ses heures à améliorer.

C'est bien sûr de mon point de vue que tout cela est à lire. Je ne dis pas que cela représente la vérité, mais une vision des chose selon ma perception. J'espère que cela plaira.

CV vu par un programmeur

Franchement, si les ressources humaines pouvaient voir un CV d'informaticien comme un informaticien le verrait... le monde ne serait que plus agréable.

Source : Steve Hanov's Blog

Police pour programmer

Grâce à un ami développeur, avec qui je discutais des polices à utiliser lorsque l'on code, je suis tombé sur cet article, pas tout récent, mais avec qui je suis néanmoins d'accord.

http://hivelogic.com/articles/top-10-programming-fonts/

Notre discussion s'est vite portée sur les deux polices mises en tête de ce classement, puisque nous étions pas d'accord entre nous. Personnellement, je suis d'accord avec l'auteur de l'article, qui place la police Inconsalata en première place, car elle est disponible gratuitement, contrairement à Consolas, qui est fournie par Microsoft avec certains de ses logiciels. Mais l'auteur de l'article dit aussi que si Consolas était gratuit, elle prendrait la tête du classement.
Consolas
Inconsolata
Maintenant, tout cela est subjectif, et il faut avouer que les deux polices se ressemblent énormément. Mais de mon point de vue, Consolas est plus agréable à lire, comme si l'espace utilisé par les caractères étaient mieux utilisé et l'impression laissée plus douce et arrondie.
C'est pour cela que j'utilise Consolas, et que mon pote utilise Inconsolata. Chacun ses goûts...

iCal des jours fériés sur Vaud

En bon grand fan de Google, j'utilise Google Agenda. Une fonctionnalité permettait, il y a quelques années, de chercher un agenda parmi les agenda publics des utilisateurs. Et on finissait toujours par trouver ce que l'on voulait. Cette fonctionnalité a disparu et a fait place à "Parcourir les agendas intéressants". On y retrouve quelques agenda bien utiles, comme celui des anniversaires de nos contacts, mais au niveau des jours fériés en Suisse, il n'y a plus rien de disponible. Il faut dire qu'on est pas fichu d'avoir les même dans nos cantons, alors...

Je suis donc parti à la recherche d'un agenda pouvant être importé, qui me donne les jours de congé sur Vaud. Et après un petit moment, je suis tombé sur ce lien :
webcal://cal.sciboz.com/JoursFeries.ics
ou
http://binaire.ch/2013/10/01/jours-feries-et-vacances-scolaires-vaud/

On y retrouve donc toutes les dates des congés de l'année courante, et d'après ce que j'ai pu voir, d'un bon bout dans le futur. A voir si le maintient du calendrier se fera sur le long terme, étant donné que c'est fait par des particuliers et non pas par l’État. Mais bon... pour le moment, je n'ai rien trouvé de mieux.

[EDIT] Alors je vous propose finalement le meilleur lien :
https://www.google.com/calendar/ical/vqucpjptaf3tn25p4l7oenqbnc%40group.calendar.google.com/public/basic.ics
Ce lien est mis à jour sur les 4 prochaines années.

Google+ : Des invitations en masse

Google+ permet depuis le début d'inviter des gens à ouvrir de nouveaux comptes.

Mais depuis quelques jours, il est possible d'inviter les gens en masse via une seule et unique URL. Alors du coup, je profite de la poster ici au cas où quelqu'un chercherait un compte et tomberait sur cet article.

Obtenir une invitation pour Google+

GT Racing: Motor Academy Free+™

De temps en temps, je me promène sur le Market de mon téléphone Android, et je regarde un peu les nouveauté, où les logiciels mis en avant. Et là je suis tombé sur ce jeu fait par Gameloft : GT Racing: Motor Academy Free+™.

Gameloft est l'un des plus important éditeur de jeux vidéos sur mobile, aussi bien sur iPhone, iPad que sur la plateforme de Google. Et ses jeux sont toujours de bonne, voire de très bonne qualité. Mais ils sont toujours payants. De voir ce jeu gratuit, cela m'a intrigué, et je l'ai installé. J'ai tout de suite été averti que je pouvais obtenir de l'expérience plus rapidement et de meilleures voitures en déboursant de l'argent. Ce n'est pas mon but, et je décide donc de commencer à jouer.
Le gameplay est vraiment excellent. Par défaut, le contrôle de vitesse et de freinage se fait via des icônes sur l'écran. La conduite via le giroscope. Mais il est aussi possible de modifier ces réglages avec d'autres options prédéfinies ou même de changer absolument tout comme on veut.
Personnellement, j'ai opté pour la conduite par pression sur l'écran, l'accélération automatique et le freinage aussi via une pression sur l'écran.

Ensuite, au niveau du jeu lui-même, il promet de belles choses. En "carrière", la durée de vie est tout à fait excellente. Un système de permis libère des courses et de championnats, et un système d'expérience limite une progression trop rapide.
L'achat de voitures ou d'améliorations peut se faire de deux manières, soit en utilisant la monnaie du jeu, somme représentée par des pièces jaunes, soit l'argent de notre carte de crédit ajouté au jeu, représenté par des billets.



Le menu du jeu. Les deux possibilités d'achats représentées
par des pièces (virtuel) et des billets (réel)
Certaines options n'ont l'air qu'accessibles qu'en payant pour de vrai, mais cela commence à être des améliorations ou des voitures de très haut niveau. Personnellement, je trouve qu'il est tout à fait possible de bien progresser dans le jeu sans verser le moindre sous.

Il y a encore un mode "arcade" et un mode permettant de faire des parties à plusieurs. Le premier sert à lancer une course en vitesse, et le second à faire des parties sur Internet. Mais au final, cela n'ajoute pas grand chose, car le mode "carrière" est déjà assez passionnant pour captiver des heures durant !

Apple Store
Android Market

Mais pourquoi Orius ?

Suite à la demande générale d'une seule personne(1), je m'en vais joyeusement répondre à cette question qui taraude tout ce beau monde.

Tout d'abord, qu'est-ce que veut dire Orius ? Et bien, il s'agit d'un tout petit insecte pas super méga gentil parce qu'il tue pour manger et qui ressemble à ça :


Cet insecte s'appelle aussi "The Pirate Bug", et comme c'est un nom super méga cool pour un animal, je me suis dit que ça le faisait grâââve... Avec ses petites ailes dans le dos et sa petite pique, on a vraiment envie de faire sa connaissance et d'apprendre à le connaitre plus profondément. Cela ajoute donc une sorte de message subliminal à toutes les personnes qui tomberait par hasard sur mon site.

Mais toute cette histoire n'est en fait pas du tout la vraie raison, parce que j'ai découvert tout cela une fois que j'avais déjà choisi le nom d'Orius. Ce qui nous ramène au point de départ : d'où cela vient-il ?

ThinkPad T420 Review

Je voulais commencer ce nouveau blog par un article sur mon tout nouveau laptop, un Lenovo Thinkpad T420, mais au final, les tests m'ont pris un peu plus de temps que prévu et ce n'est pas du tout le premier article, mais bon... passons.
Cette petite machine de guerre, aussi accessible aux étudiants de l'EPFL et d'autres écoles du coin via poseidon, contient les composants suivants :

System components

  • Intel Core i7-2620M Processor (2.70GHz, 4MB L3)
  • Genuine Windows 7 Professional 64
  • 14.0 HD+ (1600 x 900) LED Backlit Anti-Glare Display, Mobile Broadband Ready
  • NVIDIA NVS 4200M Graphics with Optimus Technology, 1GB DDR3 Memory
  • 4 GB DDR3 - 1333MHz (1 DIMM)
  • UltraNav with TrackPoint & touchpad plus Fingerprint reader
  • 720p HD Camera
  • 500 GB Hard Disk Drive, 7200rpm
  • DVD recordable multiburner
  • Express Card Slot & 4 in 1 Card Reader & Smart Card Reader
  • 9 cell Li-Ion Battery - 55++
  • Country Pack Switzerland with Line cord & 90W AC adapter
  • Bluetooth 3.0
  • Intel Centrino Advanced-N 6205 (2x2 AGN)
  • Integrated Mobile Broadband - Upgradable
Services and software
  • 4YR Onsite
Le but étant de voir un peu ce que le monstre a dans le ventre et de lui faire subir quelques tests. Je vais commencer par donner mes impressions sur son utilisation, ses points forts et faibles que l'on peut remarquer assez vite, et dans une seconde phase, donner des résultats de benchmarks afin de se faire une idée de plus en plus précise des capacités de ce laptop et je finirai par une petite conclusion.
Je vais tenter de mettre à jour cet article avec le temps, au fur et à mesure que j'ai l'occasion de faire de nouveaux tests.

Premières impressions
A peine avoir reçu le T420, mon premier réflexe a été de le formater et d'installer une version propre de Windows 7 Professionnel 64bits. Je dois dire que je déteste les logiciels fournis avec les installations des fabricants, car je trouve qu'ils n'apportent absolument rien d'intéressant (que l'on ne pourrait obtenir soit-même) et qu'ils ralentissent souvent énormément la machine en consommant une quantité considérable de ressources système.
On retrouve donc une machine de type Thinkpad, qui n'a pas vraiment évolué sur l'apparence depuis des années. La rigidité de la coque en fait un laptop tout terrain et sa taille en fait un bon compagnon de bureau tout en restant facilement transportable. La batterie 9 cellules, fait quand même un peu tâche en sortant de l'arrière de l'appareil de manière absolument disgracieuse. Mais l'autonomie de plus d'une dizaine d'heure que l'on peut facilement avoir en utilisation normale arrive à compenser cette difformité malvenue.

Benchmarks
Je me suis aussi amusé à tester un peu les performances de la bête et du coup, j'ai deux benchmarks à proposer. Le premier, en qualité moyenne, mais en résolution native :


Et en qualité maximale, toujours en résolution native :


En bref, un joli bébé que voilà, et si nVidia continue à mettre à jour ses pilotes pour la carte, on peut s'attendre à pouvoir l'utiliser quelques temps encore pour jouer plus que convenablement.

Enfin voilà, une très bonne machine, qui va me faire plaisir encore bien longtemps je pense...

Windows Live Mesh

Cela fait un moment que je cherchais (sans vraiment chercher) un moyen de synchroniser des dossiers entre plusieurs ordinateurs. Principalement entre mon fixe et mon portable. Je n’ai jamais été vraiment convaincu par ce que j’avais pu testé : interface austère, synchronisation approximative, pertes de fichiers, etc. Mais cette semaine, je suis tombé sur le logiciel qui m’a fait plaisir : Windows Live Mesh.

Ce logiciel fait en fait partie de la suite de logiciels Windows Live 2011 qui comprend d’autres programmes plus ou moins intéressant comme un gestionnaire de mails, une gestion des photos, etc. Mais rien qui ne cartonne vraiment par rapport aux options déjà fournies dans Windows.
Mais je reviens à Live Mesh. L’utilisation est vraiment simple, et super efficace. La première étape consiste à choisir les dossiers que l’on veux synchroniser sur une première machine. Ensuite, on ouvre aussi le logiciel sur un second ordinateur et on refait pareil. Si les dossiers sont des standard comme « Mes documents », « Ma musiques », etc. Live Mesh propose directement leur synchronisation. On peut bien sûr synchroniser des dossiers différents (même si la logique m’échappe encore sur l’utilité de vouloir le faire). Ensuite, les ordinateurs se synchronisent automatiquement même en dehors d’un réseau local. Donc très très simple, très intuitif et très efficace.
Les petits plus du logiciels, qu’il peut-être intéressant de noter, sont la synchronisation avec SkyDrive (les 5Go en ligne que l’on a à disposition avec chaque compte Live de Microsoft) et la possibilité de prendre contrôle à distance d’un des ordinateurs synchronisés depuis un des autres, sans se soucier de son ip ou de quoi que ce soit. En réseau local, je note que ce n’est pas aussi agréable que le bureau à distance integré, mais ça fait son affaire pour dépanner.

Google+

A l'heure où les réseaux sociaux sont une véritable mode au point que le site de l'A3 soit lui-même un réseau social, Google a contre-attaqué (après la défaite d'Orkut) en nous balançant Google+. Plein de bugs et pauvre en fonctionnalités, on sent déjà le futur produit de qualité Google.
Google+ est tout d'abord super simple. Contrairement aux autres réseaux où l'on doit se faire chichi à configurer 20'000 trucs avant de pouvoir commencer à utiliser efficacement notre profil, on reste ici au strict minimum.
Notre profil est composé de quelques champs à entrer, en indiquant directement à côté qui peut voir la donnée. Pas besoin d'aller dans une rubrique cachée avec des noms bizarres.
Bye bye la notion d'amis. Ici, on a des cercles qui sont des sortes de listes dans lesquelles on peut mettre n'importe qui. Mais vraiment n'importe qui. Ensuite, libres aux autres de nous mettre aussi dans un ou plusieurs cercles.
Les cercles nous servent à définir qui peut voir quoi plus facilement : un post, une entrée sur notre profil, une vidéo, une photo sur laquelle on est repéré, etc.
Pas de messages privés au programme, puisque Gtalk et GMail le font déjà très bien.
Par contre, pas de page professionnelle non plus, ou d’évènement. Enfin... pour l'instant. Par contre, le chat video est juste incroyable. On lance une "bulle" et on attend. Ceux qui veulent la rejoindre le peuvent et on se retrouve avec tous nos amis à dialoguer ensemble, simplement, dans le navigateur.
L'application sur Android est aussi déjà excellente. Accès au profil, au chat en groupe, aux flux de nos cercles et aux photos.

Ski Challenge 2011

Comme chaque année maintenant, la TSR nous offre un petit jeu sympa pour passer l'hiver. Ski Challenge revient donc aujourd'hui avec la mouture 2011. Rien de bien nouveau par rapport à l'année précédente je trouve. Les résultats sont disponibles sur la page du site, à savoir sur skichallenge.ch. Pour les plus rapides, des nombreux prix sont disponibles, comme un week-end de ski avec Didier Cuche, des téléphones HTC Desire HD (sous Android), des bons d'achat ou encore mieux, une belle paire de skis !

Le plus sympa est de créer une communauté (par exemple avec les collègues de boulot) et de se mesurer les uns aux autres dans un concours interne. Quand on commence à s'améliorer au centième, voire au millième de seconde, ça commence à devenir intéressant.

Ski Challenge 2011 est disponible sous Windows et Mac OS, toujours depuis skichallenge.ch. Bonnes descentes, et n'hésitez pas à me proposer une ou autre communauté pour se défier parmi.

Kik

Mon téléphone sous Android me permet déjà de communiquer pas messages grâce à GTalk. L'avantage, c'est que tous les possesseurs d'une adresse GMail peuvent communiquer avec moi, depuis leur PC ou leur natel. Mais il faut avouer que GTalk n'est pas très bien développés sur les autres plateforme mobile. Il y a bien des IM comme eBuddy ou Meebo qui permettent de GTalker sur n'importe quelle plateforme, mais souvent, la connexion est coupée au bout d'un certain temps.

Les possesseurs de Blackberry ont de base BBM, qui leur permet de s'envoyer des textes, des images entre eux, sans frais supplémentaires. Les iPhoneux ont Whatsapp qui le permet aussi, mais qui est payant.

Je me suis mis à chercher une alternative pour Android, mais qui fonctionne avec d'autre téléphones. Je suis d'abord tombé sur cnectd, gratuit, qui permet de faire tout cela. Mais l'interface ne m'a pas convaincu. Et au tournant d'un forum, je suis tombé sur Kik messenger. Et là, je suis tombé sous le charme.

Kik est disponible gratuitement sur Blackberry, iPhone, iPod et Android. Il se connecte à notre liste de contacts et s'il trouve parmi leurs mails un autre utilisateur Kik, nous propose de l'ajouter automatiquement. On peut aussi faire tout cela manuellement bien sûr. Ensuite, on envoie les messages via une très jolie interface customisable. C'est instantanné, c'est simple, c'est propre, et c'est gratuit et sans publicité. Alors, iPhoneux, Blackberrieux et Androideux, je vous le conseille, adoptez Kik et économisez des sous.

Facebook sur Pidgin

sJe me suis demandé si je pouvais utiliser le chat de Facebook dans mon fameux programme de messagerie instantanée préféré : Pidgin.
Il faut dire que j'avais essayé un add-on un peu louche il y a quelques temps mais c'était pas concluant et je voulais savoir si quelque chose de nouveau avait été fait. La réponse est oui ! Depuis cette année Facebook s'est mis à utiliser XMPP pour son IM, ce qui le rend utilisable par Pidgin, mais aussi Adium, iChat et d'autres outils permettant le fameux protocole.

Pour configurer son client, il suffit de se rendre sur http://www.facebook.com/sitetour/chat.php et de suivre les indications fournies par Facebook.
Attention, pour se connecter, il faut un nom d'utilisateur et pas un mail. Donc si vous ne l'avez pas déjà fait, il suffit d'en créer un sur http://www.facebook.com/username/

Profitez-bien de votre interface user-friendly et bons bavardages !

[Edit 2011.09] Pidgin supporte maintenant Facebook chat par défaut.

Work Email

Mon bon vieux HTC Dream commençait à me faire du soucis. Android 1.6 ne permet pas par défaut d'ajouter un compte mail Exchange de Microsoft.
Si le serveur Exchange permet l'accès en POP3 ou en IMAP, il est bien sûr d'utiliser le client mail de base, mais cela reste une solution de secours. Après beaucoup et beaucoup de recherches, tant sur Google Market que sur le Web, je suis finalement tombé sur une petite merveille, toute simple, gratuite et super fonctionnelle : Work Email.

Cette application, non-disponible sur le Market, permet de disposer des fonctionnalités de son compte Exchange et de paramétrer l'essentiel pour survivre dans le monde du travail. Pour en disposer, il faut se rendre sur le site de l'application depuis le navigateur Web du téléphone et la télécharger directement, où utiliser le QR code ci-dessous.

Les applications indispensables sous Android

Ayant un téléphone sous Android depuis un bon bout de temps maintenant et ne jurant que par ça, je tenais à faire part de mon avis sur les applications essentielles à posséder. Je tiens à préciser que j'ai un G1 (ou HTC Dream) qui tourne sous Android 1.6 et qui se fait un peu vieux désormais face à la concurrence. Toutefois, ce qui tourne sous mon téléphone devrait donc tourner sur n'importe quel autre et c'est donc l'avantage.

Facebook

Cette application est indispensable pour toute personne ayant un compte Facebook. Pas mal bien foutue, même si elle reste un peu en retrait par rapport à celle de l'iPhone, elle est très souvent mise à jour et profite d'améliorations toujours agréables.
Voir la fiche

eBuddy Messenger

Parce que par défaut, on a que GTalk de disponible et que pas toute la planète a encore saisi la toute puissance de cet IM, pour communiquer via toutes les autres messageries via un seul et unique compte. MSN, ICQ, AIM, Facebook, MySpace, etc.
Voir la fiche

GTasks

Depuis quelque temps, il y a dans Google Agenda la possibilité d'ajouter des tâches. Google n'ayant pas (encore) fait d'application sur mobile permettant d'utiliser cette application essentielle, des particuliers se sont amusés à nous proposer plusieurs alternatives. Celle présentée ici a l'avantage d'être très simple à utiliser, d'offrir une interface agréable et surtout une synchronisation automatique.
Voir la fiche

Goggles

Un moteur de recherche visuel. C'est quoi en fait ? C'est juste trop trop beau. Vous regardez un tableau et vous vous demandez qui l'a paint, vous regardez un paysage et vous demandez quelle est la montagne en face de vous, vous avez un code barre et voulez savoir à quoi il correspond, ce ne sont que de simples exemples des possibilités de Goggles. Il suffit juste de prendre une photo avec l'application et de le laisser chercher des correspondances, et c'est tout.
Voir la fiche

Timetable Switzerland

Pas tellement utile pour les personnes ne mettant jamais les pieds en Suisse, mais sinon presque crucial. Les horaires de tous les moyens de transports publics suisses (train, bus, bateaux, trams, etc.) sont disponibles via une interface très agréable. Mieux encore, les perturbations sont signalées comme sur le site officiel des CFF.
Voir la fiche

PdaNet

Alors que les dernières version d'Android permettent de partager la connexion du téléphone (même de créer un modem WiFi), les anciennes versions sont un peu à la masse pour cela. PdaNet permet de combler ce manque et via une petite application à installer aussi sur le PC et un câble USB, on peut utiliser son téléphone comme modem. Sympa pour travailler dans le train ou dans son chalet.
Voir la fiche

Shazam

Comme à peu prêt tout le monde, il m'arrive souvent d'écouter la radio, d'aller boire en verre dans un pub ou de sortir en boite. Et souvent, j'entends une chanson passer et je me dis : "Je connais mais c'est quoi ?" ou encore "Trop bien ce truc, mais qui est l'artiste ?" Enfin, cela fait désormais partie du passé car désormais, à chaque fois que je me pose cette question, je lance Shazam et quelques secondes après, j'ai ma réponse.
Voir la fiche

Je pense qu'avec ces quelques applications, on arrive à profiter pleinement de son Android phone. En tout cas, c'est le cas pour moi.

Qoqa

Je profite d'un peu de temps que j'ai en ce moment pour vous parler de Qoqa.ch. Ce site encore inconnu du grand public il y a à peine 3 ans et maintenant devenu une référence dans les favoris de beaucoup de Suisses. Toutefois, je suis tombé sur quelques personnes ne connaissant toujours pas cette petite merveille il y a à peine quelques jours.

Qoqa est donc un site de vente en ligne. Jusque là, rien de bien original. Le truc nouveau, c'est le concept. Qoqa ne vend qu'un seul produit par jour. Un seul et unique, mais sponsorisé et donc sujet à d'énormes rabais par rapport aux meilleurs prix du marché. Chaque jour, nous avons donc 24 heures pour nous décider à acheter le produit ou non.

Si de manière générale, les produits sont assez "geeks" et touche pas mal au monde informatique, il m'est aussi arrivé d'acheter des chaussettes. Donc plus qu'un petit conseil, mettez le site dans vos favoris et/ou ajoutez le flux RSS à votre lecteur, parce que ça vaut vraiment la peine.

En plus, ils sponsorisent la PolyLAN... alors...

Pidgin

Durant ces dernières années, j'ai toujours été à la recherche du meilleur logiciel de messagerie instantanée. Mes débuts avec ICQ m'ont laissé accro à deux fonctionnalités dont je n'arrive pas à me séparer. Premièrement, le fait de pouvoir envoyer un message en appuyant sur CTRL + Enter et deuxièmement, le fait de pouvoir docker la fenêtre du logiciel sur un bord de mon écran.
J'ai dû quitter ICQ, à regrets, car la majorité de mes contacts n'utilise plus ce protocole. Si la plupart des gens utilisent MSN parce que "oh oui, c'est déjà de base dans Windows", d'autres utilisent Jabber, surtout dans sa forme GTalk. Etant donné que je ne suis pas très chaud pour avoir 15 logiciels faisant la même chose (de la messagerie instantanée), un logiciel multi-IM est vite devenu essentiel.
J'en ai essayé quelques uns, comme Wengo, Gizmo, Gaim ou Miranda, mais tous ne me convenaient pas. J'ai finalement opté durant plusieurs années pour l'excellent Trillian. Dockable et proposant d'envoyer les messages avec mes touches favorites, le tout nativement m'avait convaincu. Toutefois, le fait de ne pas avoir de possibilité de regrouper des contacts sans devoir passer à la version Pro (payante) et son cycle de développement extrêmement lent ont fini par me lancer sur d'autres pistes.
Je suis alors tombé sur un article à l'époque disant que la nouvelle mouture de Gaim, appelée désormais Pidgin, proposait toutes mes fameuses fonctionnalités. Ni une, ni deux, j'ai passé du côté open des IM et je souris de plaisir depuis lors. Bon, il faut quand même avouer que mes deux fonctionnalités ne sont pas si facile que ça à trouver et je vais donc expliquer comment les activer au cas où un autre ancien aficionado d'ICQ passerait par là.

Activer le docking de Pidgin

Dans la fenêtre de Pidgin, allez dans le menu Outils > Plugins. Là se trouve vers la fin une option à cocher "Options de Pidgin Windows". Sélectionnez le plugin et cliquez sur le bouton en bas "Configurer le plugin". Là, il suffit simplement de cocher "Liste de contacts accrochable". Fermer ensuite les deux fenêtres. Il ne reste plus qu'à déplacer la fenêtre de Pidgin vers un bord de l'écran pour quelle s'y accroche.

Envoyer des message avec CTRL+Enter

La marche à suivre est un peu plus compliquée. Il faut aller dans le dossier ".purple" de Pidgin. Ce dossier ne se trouve pas au même endroit suivant si vous avez installé la version portable de Pidgin, ou si vous avez installé Pidgin sous Windows XP ou Vista. Pour Linux, j'en ai aucune idée à l'instant où j'écris ces lignes mais je n'hésiterai pas à éditer ce post dès que j'aurai l'information.
Version portable :
X:\PortableApps\PidginPortable\Data\settings\.purple\ 
Windows XP :
C:\Documents and Settings\username\Application Data\.purple\ 
Windows Vista/7 :
C:\Users\username\AppData\Roaming\.purple\ 
Ensuite, il faut créer un fichier dans ce dossier ".purple" que l'on appelle "gtkrc-2.0". Ce fichier doit contenir ça :
binding "pidgin-bindings"
{
# enter inserts a newline
bind "Return" { "insert-at-cursor" ("\n") }
# ctrl-Enter sends message
bind "Return" { "message_send" () }
}
widget "*pidgin_conv_entry" binding "pidgin-bindings" 
Sauvez le nouveau fichier et redémarrez Pidgin. Tout devrait bien fonctionner.

Babibouchettes


Si vous aussi vous êtes nés dans les années 80 ou même un peu avant, alors vous avez surement passé vos soirées d'enfants à regarder l'émission la plus cool de l'histoire de la télévision suisse romande : les babibouchettes ! Enfin, peut-être que je me laisse une fois de plus emporter par mon enthousiasme. Mais j'ai découvert récemment qu'il y a désormais un site Web officiel. Je n'en ai pas parlé tout de suite parce que je pensais être le seul blaireau que cela pouvait encore intéresser 20 ans après. Et bien non. J'ai quelques connaissances qui m'ont dit récemment : "Eh tu connais le site des babibouchettes ?" et donc je dois pas être si unique que ça...
Alors, là je vous conseille d'aller sur le site, et de ne rien faire. Juste écouter Albert raconter des trucs, et même si vous ne pleurerez pas de rire, vous passerez un très bon moment.
Youhouhou !

Where the Hell is Matt ?

Je sais pas si vous connaissez, mais surement que oui. Dans le genre performance artistique inutile mais géniale quand même, ce gars fait fort. Ce gars, c'est Matt Harding. Et ce qu'il fait : se prendre en vidéo en train de danser à peu prêt partout sur la planète. Et le résultat, tout simple, est juste génial. Franchement, si vous me dîtes qu'après avoir regardé ces vidéos, vous n'avez pas un sourire sur le visage, je vous conseille une thérapie.

(Voir en haute qualité)
Et maintenant, la version 2008 :


(Voir en haut qualité)

Image Composite Editor

En parcourant le blog de Libellules il y a quelques temps, j'étais tombé sur ce logiciel ICE. Il m'a fait pensé à un autre que j'avais reçu à l'époque où j'avais eu un appareil photo Canon. Le logiciel s'appelait photo stitch. Il était pas mal mais pas parfait.
En fait, le but de ces logiciels est assez simple. Créer une vue en panorama à partir de plein de photos. Nous, tout ce qu'on doit faire, c'est prendre un appareil photo normal, et tourner sur soit-même en prenant des photos. J'ai fait un petit test ce week-end durant ma promenade au bord du lac. Et je dois dire que le résultat est vraiment bien.

Alors je vous laisse aussi vous faire plaisir avec cette petite merveille gratuite venant tout droits de centres de recherche Microsoft...